Skip to content
Trouver son équilibre

Pourquoi le temps nous échappe

Temps Qui Nous échappe

5 minutes. Bonne lecture 👋

Cet article contient des liens affiliés. En tant que Partenaire Amazon, nous réalisons un bénéfice sur les achats remplissant les conditions requises. Cela signifie que vous paierez le même prix mais qu’Amazon nous reversera en remerciement une partie du montant que vous aurez dû régler.

Aujourd’hui, on se retrouve pour l’épisode 31 et on va parler de la gestion du temps et plus particulièrement du temps qui nous échappe.

Citation du jour

« Ceux qui emploient mal leur temps sont les premiers à se plaindre de sa brièveté. »

Jean de la Bruyère

Jean de La Bruyère est un écrivain français qui était moraliste. Il est né à Paris le 16 août 1645. Il a vécu 50 ans jusqu’à trouver la mort à Versailles le 11 mai 1696.

La Bruyère est devenu célèbre à la fin de sa vie dès la première publication de son livre Les Caractères ou les Mœurs de ce siècle (1687).

Il publia pendant 7 ans une nouvelle édition de cette unique œuvre chaque année. La 9ème et dernière édition a vu le jour en 1696, après sa mort. Lors de sa première édition, son livre contenait une centaine de pages de la traduction de l’ouvrage Les Caractères de Théophraste. Il contenait ensuite deux cents pages qui représentaient le travail de La Bruyère.

Dans son livre, Théophraste étudie les vices et les travers de l’humanité.

Théophraste était un philosophe grec du IVe siècle av. J.-C qui a été un disciple d’Aristote. Aristote, qui a fondé le Lycée à Athènes, une école de philosophie, a fait de Théophraste le premier directeur de son école. Théophraste est aujourd’hui considéré comme l’un des fondateurs de la botanique et de la psychologie.

La Bruyère est entré à l’Académie française en 1693.

👉🏼 Lire aussi : 7 erreurs qui vous empêchent d’avoir une belle et productive journée

Pourquoi le temps nous échappe

Pour trouver les solutions, on peut se poser des questions essentielles :

  • C’est quoi, mal employer son temps ?
  • Comment définir une perte de temps ?

Nous n’avons pas tous la même réponse à cette question.

Les Stoïciens se focalisent sur la vertu et le bien-être, tandis qu’Épicure met l’accent sur le plaisir et le bonheur. Ces deux philosophies offrent des perspectives distinctes sur la manière de vivre une vie bonne et de tirer le meilleur parti du temps dont nous disposons.

Le temps qui nous échappe selon les stoïciens

Pour Épictète et les Stoïciens, le temps est une ressource précieuse car il est le seul élément dont nous disposons pour vivre une vie bonne et vertueuse. Pour eux, perdre du temps signifie le gaspiller en des activités qui ne contribuent pas à notre développement moral ou à notre bien-être.

Ils ne rejetaient pas toutes les formes de plaisir ou de divertissement puisqu’ils reconnaissaient que ces activités pouvaient avoir une place dans une vie bien vécue. Néanmoins, ils insistaient sur l’importance de s’y adonner avec modération.

Le temps qui nous échappe selon Epicure

Au contraire, pour Épicure, la perte de temps correspond à tout ce qui nous détourne du plaisir et du bonheur. Il recommandait plutôt une vie simple et mesurée, où le plaisir se trouve dans les choses simples de la vie. Par exemple, la compagnie des amis, la contemplation de la nature et la recherche du savoir.

Finalement, le temps passe vite et il est capital de limiter nos pertes de temps pour en profiter au maximum et se donner les moyens d’améliorer la qualité de notre vie dès aujourd’hui et pour notre futur.

Challenge du jour

Pour le challenge du jour, nous vous encourageons ainsi à prendre une feuille et à la séparer en 4 en traçant 2 grandes lignes pour former un plus qui rejoint les bords de votre feuille.

Le coin en haut à gauche représente les tâches urgentes et importantes. Le coin en haut à droite, les tâches importantes mais qui ne sont pas urgentes. En bas à gauche, les tâches urgentes mais pas importantes. Celui en bas à droite, les tâches qui ne sont ni urgentes, ni importantes.

Si c’est facile de savoir si une action peut être urgente ou non, nous avons plus de mal à distinguer la réelle importance d’une tâche. Si celle-ci ne vous permet pas de faire avancer vos objectifs personnels et professionnels ou d’améliorer véritablement votre niveau de bien-être, c’est probablement qu’elle n’est pas très importante.

👉🏼 Lire aussi :

Chanson du jour

La musique du jour est Viva la Vida de Coldplay.

🎧 La chanson est disponible sur la Playlist du Podcast.

Cette chanson raconte l’histoire d’un homme qui avait tout et pour qui le temps est passé trop vite. Il dit :

🎶

Autrefois, je régnais sur le monde

Les mers se soulevaient à mon moindre mot

Maintenant, le matin, je dors seul

Je balaie les rues que je possédais autrefois

Conclusion

En conclusion, il n’y a pas une seconde à perdre de nos jours. Benjamin Franklin nous prévenait déjà il y a 3 siècles dans son essai The Way to Wealth. Il nous disait qu’il ne fallait pas confondre le loisir qui peut nous permettre de booster notre bien-être et la paresse. Le loisir est le temps libre dont nous disposons après avoir accompli nos devoirs et nos obligations. Il permet de se reposer, de se détendre et de développer son esprit.

Au contraire, la paresse est l’absence d’activité ou d’effort. Elle conduit à l’apathie et au manque de motivation et peut mener à la procrastination, à la perte de temps et à des sentiments négatifs.

Pour tous ceux qui aspirent à métamorphoser leur quotidien pour vivre la vie merveilleuse qu’ils rêvent d’avoir, il est vital de faire bon usage de notre temps.

Ecouter les autres épisodes

Prendre part à la conversation

Cet article comporte 0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *